Publié dans vernissage

Expo de fin d’année 2018 !

La galerie Le Coin d’Art à Olonzac présente son exposition collective de fin d’année sur le thème « pile ou face ».

Les artistes laisseront libre cours à leur imagination car ce sujet se prête à toutes les interprétations.

Vernissage ce vendredi 30 novembre à 18h. C’est l’occasion pour les amis de la galerie de se retrouver et de fêter la fin de la saison d’expositions 2018.

 

Publié dans céramique, gravure, pastel

Gérard Jan et John Sheppard

 

Gérard Jan, né en 1961 a étudié la gravure aux Beaux Arts de Toulouse de 1979 à 1985, dans l’atelier de René Izaure. Ce dernier lui a transmis d’une part les techniques de l’eau-forte  et de l’aquatinte qu’il combine volontiers, et d’autre part son goût pour les paysages méridionaux habités par les saules, les cyprès, les canisses, les collines et le vent.  Après avoir exercé le métier de taille-doucier et travaillé entre autre pour l’édition, il découvre le pastel dans les années 90 et poursuit parallèlement une recherche autour du monotype.

Depuis 2006, il multiplie les séjours en Italie où il se passionne pour la renaissance italienne à Florence et pour la Rome antique. « J’aime traduire cette impression de nonchalance palpable, propre au caractère méditerranéen. J’ai voyagé pour peindre, comme je peins pour voyager, sur les traces de Corot, Valenciennes et Piranèse. » Il ne cesse de revenir sur les vestiges du passé sur lesquels il porte un regard original.

John Sheppard, est arrivé en France en 1997 pour y vivre une existence plus tranquille. Il a commencé à travailler la céramique, avec l’intention de produire des poteries destinées à un usage quotidien : pichets, bols, assiettes. Au fil du temps, John s’est mis à réaliser des œuvres uniques sur commande, notamment pour célébrer des événements clés de la vie. Il s’est également mis à créer des œuvres destinées à être exposées.

Ces dernières années, le plaisir d’essayer de nouvelles idées et techniques l’a amené a travailler sur des finitions sans brillance soulignant le caractère et la couleur de l’argile. Ces pots ont tous été tournés, assemblés, engobés à la terre sigillée, cuits puis émaillés et recuits à 1030°C, et finalement  légèrement fumés et polis grâce à un processus de cirage à chaud. Plus récemment, après avoir expérimenté avec des ajouts sculptés à certaines de ses pièces tournées, il a décidé de travailler sur des œuvres purement sculpturales.

Publié dans acrylique, peinture, sculpture

Amanda Jammes et John Sigsworth

 

Amanda Jammes a commencé ses études d’art au Canada où elle est née. Sa passion pour l’art s’est manifestée très tôt et elle n’a jamais cessé d’explorer techniques et formes d’expression. Amanda a d’abord étudié au Collège d’Art d’Alberta, puis elle les a continuées à l’école des beaux-arts de Glasgow en Écosse où elle a obtenu son diplôme.

Après de nombreux voyages en Afrique, Nouvelle-Zélande, Amérique Centrale et en Asie du sud-est, elle a finalement atterri en France où elle a pu explorer en profondeur à travers la peinture les complexités de la vie dans une autre culture et une autre langue.

La nature et l’agriculture constituent une part importante de son vécu et de son inspiration. Son vignoble et son jardin sont la source de son travail créatif en atelier. L’intention de l’artiste est que chacun trouve ce qu’il peut dans son travail et qu’il y découvre ses propres émotions et perceptions.

John Sigsworth s’est installé en France en 1980, et depuis il œuvre dans le créatif. Parmi ses créations figurent des peintures, des sculptures, plusieurs maisons, des chevaux à bascule et une roulotte. John a commencé par exposer ses sculptures en 1993. Depuis, il a exposé ses peintures et ses sculptures en France, en Allemagne, au Canada et au Brésil.

Au départ il s’est tourné vers l’art figuratif, mais il a très vite été attiré par la liberté de l’art abstrait. A cette époque, l’expressionnisme abstrait américain des Années 50 fut sa plus grande influence.

Durant les quinze dernières années, John a très peu exposé son travail. Il a cependant continué à peindre quotidiennement. La plupart des œuvres exposées au Coin d’Art sont des œuvres récentes.

***

Amanda Jammes began her art studies in Canada where she was born.  Her love of art came early in life and she has never stopped exploring different techniques and ways to express herself.  She studied first at Alberta College of Art and then at the Glasgow Art School where she obtained her diploma.

After many years of traveling in Africa, New Zealand, Central America and South East Asia, she finally settled in France where she has been able to explore in depth the complexities of living in a different culture and speaking a different language.

Nature and agriculture are important parts of her life and her artistic inspiration.  Her vineyard and garden are the source of much of her creative work in the studio.  She hopes that everyone will find whatever interests them in her work along with their own emotional responses.

John Sigsworth came to live in France in 1980and since then has followed a number of different creative paths. Amongst his creations have been paintings, sculptures, several house conversions, rocking horses and a caravan.  He began by showing his sculptures in 1993 and since then has shown painting and sculptures in France, Germany, Canada and Brazil.

Initially he worked in figurative art, but he was soon attracted by the freedom of abstract work.  At the moment his biggest influence is American abstract expressionism from the 1950s.

During the last 15 years John has not shown his work very frequently but he has continued to paint every day.  Most of the works being shown at Le Coin d’Art is recent.