Publié dans agenda

Agenda 2021

Réouverture ou pas de la galerie en juillet ?

That is the question.

Depuis le 19 mai 2021, le déconfinement s’organise et nous avons bon espoir de pouvoir réouvrir la galerie. La jauge actuelle de 8 m2 reste rédhibitoire pour la bonne tenue d’une exposition dans un lieu comme la galerie du Coin d’Art. De plus notre Présidente Tricia est toujours enfermée dehors, prisonnière de l’Albion Perfide. L’exposition prévue du 29 mai au 29 juin n’aura donc pas lieu.

A partir du 30 juin est annoncée la levée des restrictions concernant les établissements recevant du public  dans le respect  des mesures barrières et de distanciations. Nous y travaillons et vous tiendrons informés très prochainement.

Rien n’est sûr, mais tout devient possible  !

Publié dans expo collective

Expo de fin d’année 2020

Cette année, pas de vin chaud et de festive collation, mais des images et des textes des artistes amis du Coin d’Art inspirés par la « pandémie ».

Régalez vos mirettes !

AJO art

Ajo art 
Fine art boutique 

I am very excited to introduce you to my new work and website. These strange times we are living through have made online connection more important than ever and yet there can still be such distance between screen to screen. The wonderful poet Adrienne Rich said « a new century, even new technologie doesn’t produce newness, it is live human beings looking in all directions who will do this ». I long for open museums and expositions, afternoon art markets chatting with clients and mingling, making friends with the other artists. 2020 has confined us in our studios, producing but not showing and connection looks different. I guess that’s what newness is, new ways of communicating, of creating and sharing and being still together.
 
Behind this website of mine there is very much a real live human, I would love to hear what you think of my work and if you are interested in a real live piece of art from my shop I may just do a small dance.


Amanda Jammes    

Jennifer Dennis

Béatrice Falcou

Carolina Podestá

Journal de quarantaine 2020

80 cm x 80 cm

Acrylique sur toile, laine, fibre acrylique et coton

Il s’agit d’un journal de la quarantaine, commencé fin mars et conclu le 12 mai. J’utilisais de la laine que j’avais chez moi, car je ne pouvais pas sortir pour en acheter plus. J’ai établi trois échelles de temps: le jour, la semaine et le tout.

J’ai tricoté en un jour, le 30 mars, la pièce en bleu clair et rose bordée de noir. Les jours semblaient éternels ou inexistants, ils oscillaient entre ces extrêmes.

Puis la semaine, composée de pièces différentes qui représentent chacune un jour: le dimanche je tricotais le blanc, le mardi l’orange, etc. et donc chacune des sept pièces qui mêlent stridence, vitalité, peur et incertitude.

Enfin, le bleu, le fuchsia et le noir représentent la durée totale de la quarantaine. C’est une pièce que j’ai tricotée dans différentes moments entre mars et mai. J’ai arrêté de le tricoter le dernier jour de la quarantaine.

Ce journal est aussi une réflexion sur l’utilisation du temps (ce que nous pouvons contrôler et planifier) et le passage du temps (qui nous dépasse et va et vient comme il veut). Au cours de la quarantaine, cette différenciation est devenue plus apparente pour moi et m’a amené à réfléchir à la mesure dans laquelle chacun d’eux est établi dans nos vies.

Fabienne Laheurte

fabienne-laheurte
Pour la dernière exposition je vous propose un grand plat en faïence blanche. Diamètre 39 cm Il peut être accroché au mur ou posé sur une table. Il est parfaitement utilitaire et alimentaire.
Le décor fait écho aux nombreuses représentations du virus de COVID que nous subissons.
Le plat est intitulé «  Agitation moléculaire » . Comme nos cellules et nos molécules, nous sommes en perpétuelle agitation. 
C’est une pièce unique. 
Ce plat sera vendu 390 euros moléculaire

James O’Hanlon

I’ve attached three images from a series begun during the first lockdown, I’ve continued this project for the entire year, and now into the second lockdown. The work was a response to a few weird weeks I had, in which I seemed to be accosted by numerous conspiracy theorists, anti-vaxxers, holocaust deniers, David Icke supporters, and Trump supporters, all responding in one way or another to COVID, also the crazier theories about 5G networks.It made think about during the Russian Flue epidemic if 1889 a widespread believe circulated that it was caused by light-bulbs, a new innovation of the time.

It felt that fiction was becoming more credible than fact, a desire perhaps to find ‘order’ in the chaos. Whist watching a film about Apollo 11, I became fascinated by the people who’d watched the launches, and set about taking screenshots from numerous amateur films of spectators. As someone who watched the events at the time, an obsessed child, it seems that the Apollo missions maybe one of the last times  people collectively believed in the potential of science, a shared idea in the continuing narrative of human ‘progress’, something to experienced with awe and optimism. I should add that I’ve had interesting encounters with Moon Landing deniers!

I now have around 40 of these images, some of which were exhibited in Adelaide  in September.

I’ve attached new ones, they’re made using water colour pencils, so I’m not sure weather they’re paintings or drawings, both?

I’m based in Quillan by the way, a magnet for a multitude of ‘theories’!

Jane Appleton

jane-appleton
Waiting to Play, 73x54cm, mixed media on canvas . The little dog waits for his mistress to play . The door is firmly shut, yet full of anticipation . The young woman tries to look cool whilst reading the Midi Libre . She too is waiting to play, the boyfriend is not there yet. Is he behind the door ? Is this his bike propped up against the wall, or does it belong to someone else ? . Is he cheating ?  The story has many directions. In fact I created this picture in a summer painting competition at Pézenas. The door is one of the oldest in town and opposite the old church . 270€
jane-appleton
Accordeonist , 55x65cm  mixed media on canvas . A composition celebrating the beauty and wonderment of music . We all speak the same language when it comes to the village féte and summer parties here in the Languedoc .  240€
jane-appleton
Parasol , 80x60cm Oil on box canvas. After hanging an exhibition in the hot summer we wandered around the medievil back streets of Pézenas and found cool ,calm refuge in this tiny, yet delightfully shaded café .

Jon Everitt

jon-everitt
March 2020
Here is a picture that I painted during the first lockdown. It is called « March 2020 ». 
Our house is quite (to put it mildly) cool and we spent quite a lot of the first part of lockdown wearing layers of fleece trying to keep warm. It was very hard to remember that the Lockdown was happening to everyone and not just us and our little town, such was the sense of separation and imprisonment. We are lucky enough to live near the middle of our village and we were at least able to see some life going past our window.
I had a number of  complicated commissions to complete, so in a way, life was not hugely different for me, but as a way of doing something different to painting and staring gloomily at social media, I posted a tune a day on facebook and exhausted almost my entire repertoire of songs and instrumental pieces, which created contact of a sort with the outside world.
Happily, I was already used to going to the virtual pub on Skype and that was a great saviour of sanity. In 10 days the word « Zoom » went from an obscure meeting system to the centre of our social life, it will be remembered as one of the words that most captures the zeitgeist of this outstandingly peculiar year.
This little painting measured approximately 20x30cm. It is not for sale because, sadly, it was stolen from a gallery earlier this year.

Lucille Clanzig

lclucille
Lucille Clanzig

Malcolm Croft

  • malcolm
  • croft

Il s’agit de la beauté. Le défi, c’est d’essayer de la capturer, avec les matériaux simples – la peinture et le bois.
Depuis une douzaine d’années je connais le paysage du Minervois ; habitant à Azillanet on est bien placé pour profiter du tel endroit. Chaque matin je prends la balade quotidienne pour faire les croquis, pour regarder, pour souvenir, avant que j’aie dans l’atelier pour faire les tableaux.
Formé comme photographe au collège du beaux-arts en Angleterre, je travaillais comme photojournaliste à Londres, jusqu’au point qu’un accidente de la route mis fin de ma carrière. Mais le boulot de l’artiste-peintre n’est pas très loin de celui d’un photographe. On regarde.

After studying photography at art college I worked as a photojournalist based in London until a road accident ended my career.
As one door closes, another opened, and I began to paint, obsessively, every day for 15 years. I had the good fortune to be able to show my paintings in some excellent art galleries and my work has featured on television and in newspapers and magazines.
The landscape of the Minervois, I find captivating. Living here enables me to take advantage of its splendour. Each day, each hour, the light changes, sometimes dramatically, sometimes subtly. Everywhere one looks there is beauty. The challenge is to capture this beauty using just paint on wood.

Malcolm Croft était un talentueux photographe de presse. Il a même été distingué comme Photographe de Presse de l’année en 1997. Un grave accident de la route a mis fin à sa carrière. Il s’est alors mis à la peinture. Il a développé un style très personnel, accentuant les sertis et utilisant des couleurs vives. Sa participation à de nombreuses expositions collectives et en solo lui a valu d’être salué par la presse et la télévison. 

Malcolm vit désormais en France, dans le Minervois. Les paysages et la lumière de cette région le fascinent . Son défi est de capter la beauté du lieu avec la peinture sur bois comme  seul moyen d’expression.

Maggy Reynolds

I got busy during confinement, I made masks for family and friends, and started experimenting with painting abstracts and fantasy I never knew what I would paint until I finished.  I was smoking far more than usual in the evenings so. I decided to occupy my hands with some knitting. It worked! my smoking went back down to 10 per day. I started with plain knitting, then I got a bit bored and did some with fancy stitches, then Cable and Fairisle, then I did stripes and I couldn’t stop. I bought more wool and then even more wool. In the end, I had so many squares, I decided to make a blanket. Here is the Blanket and one of my Abstracts.

Montaron Jean Pierre

jp-montaron
photo du globe terrestre protégé par un filet
jp-montaron
dessin aux pastels gras,
 un homme menacé qui s'enfuit
jp-montaron

silhouette noire découpée avec 
à l'intérieur des tâches de la peinture acrylique qui symbolisent
 la maladie.

Niki Hill

niki
Titre: ‘Qui tombe?’ or ‘Who falls?’.
Artiste Niki Hill. Media aquarelle/pen & ink. Size 28.5 x 38.75 cm (mounted 40 x 50 cm) Price 75 Euros.

Pascal Tribillon

licorne
Durant le grand confinement du printemps 2020, ma fille et moi sommes partis chercher le pain au village voisin, à quelques kilomètres , en suivant les sentiers des braconniers. Une licorne de la famille des licovidés est passée devant nous, surgie de nulle part. On n’en croyait pas nos yeux, mais la photo est là.
Magie de l’image, sans trucage.

frog
Et les grenouilles se marrent

Patricia PONS ENGELS

C’est pour moi une situation inédite, comme cette pandémie, de présenter mes sculptures (volumes en 3D) sur un espace virtuel en deux dimensions (ce blog)

J’ai choisi des volumes sphériques qui s’inspirent d’exo-planètes, considérées comme notre terre dans leur globalité.

Ces sculptures appellent le toucher du spectateur. Mes trois créations en grès émaillé peuvent être installées en extérieur. Les deux autres en raku nu sont dédiées à la décoration intérieure.

La présentation de leurs images pourra apparaître superficielle en comparaison de l’aspect tactile de ces volumes.

C’est pourquoi pour plus d’informations concrètes, n’hésitez pas à me contacter par téléphone ou mail.

A bientôt !

Patricia PONS ENGELS

Sculpteur-Céramiste

http://www.engelspons.wixsite.com/engels-pons

Tél : + 33 6 85 25 39 95Mail : engelspons@orange.fr

Nicholas Poullis

Marian et Giles Rushton

  • Marian
marian-rushton
Titles for Marian’s crumpled ‘Attestation’ are in English: ‘Pesky Paperwork’  and in French: ‘Le Sacré Papier’                                       
Price: €50 for a charity donation (less gallery commission)  €50 pour un don caritatif (moins commission de la galerie) ! Framed size 33 cm x 33cm.

Vendu

Giles

giles-rushton
‘Your Bubble or Mine?’ … ‘Ta Bulle ou la Mienne?’
Price €50 for a charity donation (less gallery commission)  €50 pour un don caritatif (moins commission de la galerie) Framed size 23cm x 23cm.ch: ‘Ta Bulle ou la Mienne?’

Vendu

Sandra Mason

Tricia Parker

tricia

William Moulin

… des dessins d’humour faits pendant le confinement du printemps; je ne pensais pas avoir autre chose répondant au thème confinement, mais je pense soudain que ces bouteilles « confinées » pourraient parfaitement convenir; qu’en penses-tu ?

Titres et prix:

1-Trio près de la fenêtre   46×35 (réservé)

2-les buveurs se font attendre   40×37(380€)

3-1955, une bonne année!   46×35 (360€)

Publié dans peinture, sculpture

Dernière expo 2020

Malcolm Croft, talentueux photographe de presse londonien a  été distingué comme Photographe de Presse de l’année en 1997. Un grave accident de la route a mis fin à sa carrière et il s’est alors consacré corps et âme à la peinture. Selon lui, par le regard,  le travail du peintre n’est pas si éloigné de celui du photographe. Il a développé un style très personnel, accentuant les sertis et utilisant des couleurs vives. Sa participation à de nombreuses expositions collectives et en solo lui a valu d’être salué par la presse et la télévision. 

Malcolm vit désormais en France, dans le Minervois. Les paysages et la lumière de cette région le fascinent.  Son défi est de capter la beauté du lieu avec la peinture sur bois comme  seul moyen d’expression.

Julien Bonami est un sculpteur qui reste très discret sur sa biographie et sur sa démarche artistique. Originaire de La Rochelle, il est installé depuis peu dans le Minervois. Ses thèmes de prédilection sont le corps humain et le monde animal. Il aime changer de technique d’expression (acier, cuivre, céramique) afin de cerner au mieux les positions, les attitudes et les expressions des sujets à traiter.

Publié dans gravure, sculpture

Pénultième expo 2020

Matt Roussel vit et travaille à Toulouse. Après  son passage par l’Ecole des Arts Appliqués Duperré il entre à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts décoratifs de Paris où il apprend le design industriel, l’illustration, la gravure et la sculpture. Il devient illustrateur free-lance en 1991. Il collabore avec de nombreux magazines en France et au Canada. Son travail d’illustrateur est utilisé aussi dans la publicité et l’édition jeunesse. Il travaille la 3d numérique sur ordinateur.

Il est aussi sculpteur et pratique la gravure sur bois depuis 2010. Il participe à de nombreuses expositions, en France et en Europe. Son travail exprime l’amour de la nature, des mythes et des mystères qui nous environnent. Vous pouvez voir ses gravures et ses sculptures sur son site et en exposition à la Galerie d’Art contemporain du Coin d’Art à Olonzac dans le Minervois. Les gravures sont numérotées, datées et signées par l’artiste. Chaque série de tirage est imprimée à la main avec des encres typographiques à l’huile ou des encres à l’eau.  Matt  créé également des sculptures en céramique émaillées et cuites en technique Raku.

Le mot de la présidente

Après avoir dû reporter tant d’expositions cette année à cause du Covid, nous sommes ravis de pouvoir enfin vous inviter à venir découvrir les oeuvres de Matt Roussel

L’exposition débutera le samedi 5 septembre avec une journée portes ouvertes de 10h à 17h.  Nous vous accueillerons volontiers dans cette plage horaire avec une tasse de thé, de café ou une boisson fraiche : Matt sera présent et vous pourrez le rencontrer.

La galerie sera également ouverte aux heures habituelles les mardis matin (jour du marché) de 9h30 à midi et les dimanches de 10h à midi et de 15h à 17h du 5 au 29 septembre.

Le cas échéant, si vous souhaitez voir les œuvres de Matt à d’autres heures durant cette période, merci de me contacter pour prendre rendez-vous, soit par email lecoindart@gmail.com, soit au téléphone 04 68 91 32 25 (laissez un message si je ne suis pas là).

Merci de bien vouloir porter un masque si vous venez nous voir et soyez assurés que veillerons à ce que les gestes barrières et les règles de distanciation soient respectées. Nous fournirons également un désinfectant pour les mains.

Nous sommes impatients de vous revoir !

Tricia Parker

***

At last, after having to postpone so many exhibitions this year because of Covid, we are delighted to be able to invite you to an exhibition of Matt Roussel’s work.

The exhibition will open on Saturday 5th September with a Journée Portes Ouvertes from 10 – 17 hrs. We’d love you to join us any time between those hours for tea, coffee or a cold drink and Matt should be there with us to meet you.

The gallery will also be open for our usual hours on Tuesday mornings (Market Day) from 9.30 – 12.00 and Sundays from 10 – 12 and 15 – 17 from September 5th – 29th.

Alternatively, if you would like to see Matt’s work at any other time between September 5th and 29th, please contact me to arrange this. You can find me on lecoindart@gmail.com or on 04 68 91 32 25 (leave a message if I am not there).

Please wear a mask when you visit and be assured that we will be ensuring safe social distancing as well as providing hand sanitiser.

Looking forward to welcoming you back!

Tricia Parker

matt-roussel
matt-roussel