Publié dans peinture, sculpture

Angèle Donjacour et Tony Cassius

Angèle Donjacour née en Hollande, a terminé ses études à l’Académie des Arts d’Amsterdam en 1985 et ses œuvres ont été exposées au musée d’Art moderne de la ville. Depuis 1995, elle s’est installée à Limoux dans l’Aude. La lumière du sud éclaire ses  paysages paisibles et méditatifs. Une atmosphère calme et sereine se dégage de ses toiles aux couleurs douces et délicates. Il lui arrive de peindre avec humour des palettes de couleurs et de formes sur des supports détournés tels que des planches à découper en bois.

Elle a participé à de nombreuses manifestations collectives régionales : Artistes à Suivre, Les Grands Chemins, L’Art dans le Ruisseau, Chemins des Artistes et exposé dans plusieurs galeries de renom en France et aux Pays-Bas.

Tony Cassius est installé dans l’Aude depuis 1974. Il a d’abord été peintre, mais aujourd’hui, il se consacre surtout à la sculpture. Ses matériaux de prédilection sont le bois et le fer. « Révéler le potentiel disponible de la matière, de l’ombre, de la lumière…Créer un dynamisme formel, fondé sur les tensions entre les opposés et les contraires…Côtoyer les possibles pour y définir un centre de gravité. Rassembler les conditions d’un équilibre », telle est l’ambition créatrice de l’artiste.

Il expose depuis quarante ans dans le sud de la France, mais aussi  en Allemagne, en Suisse, en Écosse, en Pologne. Il a également participé à de nombreuses manifestations collectives d’art contemporain.

Publié dans céramique, peinture

Violette Vincent et Christophe Kawalko

vincent-kawalko

Violette Vincent est née dans la garrigue, elle foule l’argile depuis sa plus tendre enfance. Son cursus l’amène à l’obtention d’un CAP modèle et moule en céramique, puis d’un brevet des métiers d’art. Elle fabrique son four puis créé des pièces en terre vernissée utilitaires et décoratives. Elle utilise le procédé du «  mocha tea  », technique qui consiste à verser une solution acide colorée d’oxydes sur un engobe encore humide qui confère à chaque pièce un décor paysager unique. Violette joue avec la diversité des terres, des techniques, des cuissons : le grès, le raku, les terres réfractaires. Elle vit et créé à Montseret dans l’Aude.

Ses rêveries la portent vers une création plus sculpturale et végétale. Elle aime choisir ses argiles selon l’émotion qu’elle a envie de donner, révéler, partager…

Christophe Kawalko est né en 1959 en Pologne. Il vient à Paris pour étudier et obtient le diplôme de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts.  Il expose régulièrement à Paris dans diverses galeries dont la Galerie d’Art Montparnasse.  Il vit actuellement à Pepieux dans l’Aude o­ù il a installé son atelier.

Ludovic Duhamel, critique d’art, décrit à merveille ce qui caractérise son œuvre : «…un cadre, une toile, des couleurs…La mémoire qui y affleure nous parle de lieux intensément observés par l’artiste. Sous le vent tourbillonnant se révèlent des plaines, des arbres, des herbes hautes, des routes sans fin. Personne à l’horizon, mais, partout sensible, cette présence diffuse, cet esprit attentif qui tente, tableau après tableau, de saisir le monde dans son mystère et sa splendeur. »

***

Violette Vincent was born in the garrigue and now lives and works in Monseret in the Aude.  Her career began with a vocational training programme in modelling and moulding clay and progressed to a diploma in art.  She builds her own kiln and then creates glazed ceramics both utilitarian and decorative.  She uses the “mocha tea” process which consists of pouring a solution of coloured oxides over a work while it is still wet which gives each item a unique decorative background.  Violette plays with many different clays, techniques and firings: stoneware, raku and oven-proof pieces.

Christophe Kawalko was born in Poland in 1959.  He came to Paris to study and obtained his diploma from the Ecole Sup­érieure des Beaux-Arts.  He has shown regularly in several different Paris galleries including the Galerie d’Art de Montparnasse.  He now lives in Pepieux where he has established his studio and his home.  His oil paintings, created with unique colours made from pigment by the artist, normally concentrate on everyday scenes and objects.

Publié dans dinanderie, peinture

Jane Appleton et Marc Gallego

AfficheAppletonGallego

Jane Appleton, a d’abord étudié la joaillerie moderne à Epsom en Angleterre, puis s’est formée au design tridimensionnel avec des matières telles que le bois, le métal, la céramique ou encore le plastique. Elle pratique volontiers le mélange des genres avec un esprit ouvert, chaque création étant une expérience unique où tout est possible.
Ces toiles les plus récentes cherchent à capturer des moments fugaces et éphémères dans un flou de mouvement. « Combinées avec son amour de la couleur, ces pièces fraîches et vivantes reflètent un esprit dynamique, offrant des œuvres pleines d’audace, de confiance et d’optimisme ».

Marc Gallego travaille et forme le cuivre par martelage, roulage, pliage, planage pour en faire des bijoux, des objets de décoration ou encore des sculptures. Proche de la nature pour avoir exercé le métier de forestier, cet artiste aime « le relief que peut mettre en avant l’écorce d’un arbre qui grandit ».
C’est dans cet esprit qu’il pratique la dinanderie, cet art millénaire qui consiste à façonner le cuivre. La couleur anime ses objets grâce à l’action du feu et de la chaleur. La patine leur apporte la dimension temporelle. Marc s’est formé chez l’artiste dinandier Olivier Julia et se considère comme un éternel apprenti. Il a installé son atelier « Vert de Gris » au Moulin des Arts d’Arles sur Tech, dans les Pyrénées Orientales. 

***

Jane Appleton initially studied modern jewellery making in Epsom, UK, and then studied 3D design with materials such as metal, ceramic and also plastic.  She takes pleasure in mixing materials and styles with an open mind, each work being a new experience in which anything is possible.  Her most recent pictures seek to capture fleeting moments in a flurry of movement rendering them out of focus. 

Marc Gallego works to form copper through hammering, rolling, bending and flattening to create jewellery, decorative objects and sculptures and his works are enlivened with colour through the actions of fire and heat.  Marc learned his art with Olivier Julia, a sheet metal artist, and he considers himself a perpetual apprentice.  He has set up his studio “Vert de Gris” in the Moulin des Arts d’Arles sur Tech in the Pyrenees Orientales.