Publié dans expo de fin d'année

Exposition de fin d’année

Chaque année la galerie présente son exposition collective de fin d’année et donne ainsi l’occasion à ses membres de montrer leurs talents.

Cette année le thème est « Chemins».

Les artistes laisseront libre cours à leur imagination car ce sujet se prête à toutes les interprétations. Cette année plus de 20 artistes, venus de France, d’autres pays européens et même d’Amérique et qui vivent aujourd’hui dans le Minervois participent à cet évènement. Leurs œuvres ont été inspirées par la région et ses habitants.

Vous découvrirez une sélection d’œuvres utilisant divers media : aquarelles, huiles, acryliques, photographie, sculptures et céramiques, ce qui constitue une exposition intéressante et stimulante.

Vous trouverez également, un bel assortiment de cartes, de calendriers et d’impressions à des prix abordables.

***

Every year the gallery presents a collective exhibition at the end of the year to showcase the many talents of its members.

This year the theme is “Paths”.

Artists will let their imaginations roam freely to interpret the theme in different ways. This year more than 20 artists will be showing work: they come from different parts of France, Europe and even America but all have chosen to live in or near the Minervois.  Their work is inspired by the region and the people who live here.

You will find works in many different media: watercolour, oil, acrylic, photography, sculpture and ceramics making up an interesting and stimulating exhibition.

You will also find an assortment of cards, calendars and prints at very affordable prices.

Publié dans céramique, peinture

Isabelle Vincent et Alexandra Raimond

Isabelle Vincent, céramiste autodidacte installée dans le Minervois trouve dans le raku qui signifie “bonheur dans le hasard” en japonais son mode d’expression privilégié. Elle dit :  « Je suis très attirée par les poteries africaines, les cuissons primitives, les terres enfumées, les surfaces lisses ou rugueuses, les textures et empreintes, ce sont des pistes de travail, des chemins de terre que j’aime explorer ». Elle aime aussi partager et transmettre. Elle accueille dans son atelier enfants et adultes et met son savoir-faire au service de leurs projets créatifs.

Alexandra Raimond est née en 1987.Elle est diplômée des Beaux Arts et vit et travaille à  Montpellier. Elle a participé à plusieurs expositions et installations collectives. Elle est très imaginative et la peinture lui permet de laisser libre cours à sa créativité. Voici comment elle décrit son travail : « Je donne à voir des images produites dans mon atelier. Je qualifie ces images de paysages émotionnels. Chaque dessin comporte des éléments significatifs, dans sa propre élaboration. La lumière, le vide, l’absence, l’ombre, le flou ou encore l’air sont des thèmes récurrents dans ma pratique. Dans cette série, je mets en scène des échelles imaginaires, qui montent, descendent, se croisent, volent ou encore brûlent dans des paysages incertains. »

***

Isabelle Vincent, a self-taught ceramist living in the Minervois region of France, has found her preferred mode of expression in raku, which means « happiness by chance » in Japanese. She says: « I am very attracted by African pottery, primitive firings, smoked earth, smooth or rough surfaces, textures and prints, these are the types of work that I like to explore ». She also likes to share and communicate her skills, so she welcomes children and adults to her workshop and offers them the benefit of her know-how for their creative projects.

Alexandra Raimond was born in 1987, graduated from the Beaux-Arts and lives and works in Montpellier. She has participated in several exhibitions and collective installations. She is very imaginative, and painting allows her to give free rein to her creativity. This is how she describes her work: « I show images produced in my studio. I call these images emotional landscapes. Each drawing has significant elements in its making. Light, emptiness, absence, shadow, haziness and air are recurring themes in my work. In this series, I present imaginary ladders, which go up, down, cross, fly or burn in uncertain landscapes.

Images

Vernissage

Publié dans aquarelle, peinture, sculpture

Julien Bonami et Malcolm Croft

Malcolm Croft, talentueux photographe londonien, a été distingué comme Photographe de Presse de l’année en 1997. Un grave accident de la route a mis fin à sa carrière et il s’est alors consacré corps et âme à la peinture. Selon lui, par le regard, le travail du peintre n’est pas si éloigné de celui du photographe. Il a développé un style très personnel, accentuant les sertis et utilisant des couleurs vives. Sa participation à de nombreuses expositions collectives et en solo lui a valu d’être salué par la presse et la télévision. 

Malcolm vit désormais en France, dans le Minervois. Les paysages et la lumière de cette région le fascinent. Il revient au Coin d’Art avec une nouvelle exposition pour nous présenter ses aquarelles.

Julien Bonami est un sculpteur qui reste très discret sur sa biographie et sur sa démarche artistique. Originaire de La Rochelle, il est aujourd’hui installé dans le Minervois. Ses thèmes de prédilection sont le corps humain et le monde animal. Il aime changer de technique d’expression (acier, cuivre, céramique) afin de cerner au mieux les positions, les attitudes et les expressions des sujets à traiter.

***

Malcolm Croft, a gifted London photographer was honoured as press photographer of the year in 1997. Then a serious road accident put an end to his career, and he turned instead to painting and says that is has many common features with photography.  He has developed a very personal style, accentuating outlines and using vibrant colours.

Malcolm now lives in France, in the Minervois.  The landscapes and the light of the region fascinate him, and he returns to the Coin d’Art with a new exhibition to present his water colours to us.

Julien Bonami is a sculptor who remains rather reticent about his biography and his artistic approach.  Originally from La Rochelle he now lives in the Minervois. His favourite subjects are the human body and the animal world.  He likes using different techniques (steel, copper, pottery) to best convey the positions, attitudes and expressions of the subjects he is treating.

Publié dans art textile, métal, sculpture, verre

Catherine et Jacques Saint-Martin

Catherine Saint-Martin créé des « architextures » construites à partir de tissus, perles, rubans collés sur panneaux de bois découpés évoquant des architectures imaginaires et poétiques. Voici ce qu’elle dit de son travail créatif :

 « Dans la réalisation de mes œuvres, je m’inspire de trésors architecturaux, de palais, de maisons originales prélevés dans toutes sortes de cultures, chaque fois revisités au gré de mon imaginaire. Pour cela, je travaille avec des tissus unis ou non, colorés, à textures multiples. Les matières, les dégradés, les transparences, l’intégration de perles, de métal, de rubans, d’objets me permettent de transfigurer le réel .Ces tissus agencés et cousus entre eux sont ensuite collés sur des formes de bois découpées en fonction de chaque projet créant ainsi un objet se détachant du fond comme dans un paysage. Je souhaite par mon œuvre faire naître un univers de rêves joyeux et colorés évoquant l’enfance ! »

Jacques Saint-Martin, après une longue et riche carrière comme enseignant à l’Ecole des Beaux Arts de Tourcoing, réinvente l’art de la broderie grâce à une savante synthèse entre un art traditionnel qu’il maîtrise à merveille  et le traitement informatique de la forme.

Ses œuvres récentes sont essentiellement axées vers la sculpture, elles mettent en jeu le métal et le verre à vitrail. Voici ce qu’il nous en dit : « Le métal peut être sous forme de feuilles d’acier découpées au laser ou de fils soudés entre eux pour former des structures légères, viennent ensuite des pièces de verre finement découpées et soudées dans les interstices du métal créant alors des formes transparentes colorées […] Ma préoccupation principale consiste à rendre les sculptures aériennes, légères, transparentes et vivement colorées… mes œuvres se veulent poétiques et sensibles, elles développent dans l’espace une fluidité qui je crois fait leur particularité et leur charme. »

***

Catherine Saint-Martin creates « architextures » built from fabrics, beads and ribbons glued on cut out wooden panels evoking imaginary and poetic architectures. This is what she says about her work:

« In making my works, I am inspired by architectural treasures, palaces, original houses taken from all sorts of cultures, always revisited according to my imagination. For this, I work with plain or patterned fabrics, coloured and with multiple textures. The materials, the layers, the transparencies, the integration of pearls, metal, ribbons and objects allow me to transform reality. These materials are then glued to wooden shapes cut out according to each project, thus creating an object that stands out from the background as in a landscape. I hope that my work will give rise to a world of joyful and colourful dreams evoking childhood! »

Jacques Saint-Martin, after a long and rich career as a teacher at the Ecole des Beaux-Arts in Tourcoing, has reinvented the art of embroidery thanks to a skilful synthesis between a traditional art that he masters to perfection and the computer processing of the form.

His recent works are essentially focused on sculpture, using metal and stained glass. He says: « The metal can be in the form of laser-cut steel sheets or wires welded together to form light structures, followed by finely cut and welded glass pieces in the interstices of the metal, creating coloured transparent forms.  My main concern is to make the sculptures airy, light, transparent and brightly coloured, they develop a fluidity in space which I believe is their particularity and charm. »

Vernissage

Images