Posted in arts plastiques, assemblages, photographie

Cyrielle Riba et Rainer Pickel

Cyrielle Riba est photographe autodidacte, professionnelle depuis 2012. Elle réalise et expose en solo ou en collectifs d’artistes des séries aux titres évocateurs et mystérieux :  Danse et Décadence , du métal et des liens dans la peaumise à nueStreet Art, Catharsis. Sa prochaine exposition au Coin d’Art donne à voir sa fascination pour l’inconnu : « Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours laissé vagabonder mon esprit à imaginer la vie des inconnus que je croisais sur mon chemin. Inventer leur histoire, m’inquiéter ou me réjouir pour eux, observer silencieusement et espérer secrètement pouvoir en photographier quelques uns. C’est lors d’un voyage à Berlin que j’ai franchi le pas, j’osais enfin figer la rue et garder une trace de chaque rencontre qui n’en était pas une. Des instants en couleur, d’autres en noir et blanc. Au gré de mon humeur, de l’endroit où je me trouve, et de leur vie que j’imagine. Perdu dans l’espace et le temps, voici l’Inconnu. »

Rainer Pickle est graphiste de profession.  Il a travaillé pour des musées, des agences de publicité, des architectes, des théâtres, des organisateurs de concerts. En parallèle, depuis les années 1970, il se consacre à des activités artistiques telles que la peinture, les collages et les assemblages d’objets. Il est installé en France depuis 2011. Il a déjà exposé dans notre région en 2012 à la galerie d’art Le CLAP à Paraza et à la librairie Paroli à Minerve en 2015.  Les œuvres présentées au Coin d’Art à partir du 13  septembre sont une métamorphose d’objets par assemblage. Voici ce qu’il en dit : « Ces collages de matériaux sont le résultat d’un ramassage de déchets dans un fossé derrière le cimetière d’un village de la région. Cette ‚renaturalisation‘ a duré 6 semaines et arrangée à la main elle a créé des ‚sculptures‘ entre les arbres à coté de ce fossé. Au bout d’un an ces ‚sculptures‘, détruites par le temps, ont été triées selon les différents matériaux mis dans 12 caisses de vin. Cet ensemble a formé une nouvelle sculpture d’Art Brut tout en évoquant la poésie et la fragilité des déchets. »

***

Cyrielle Riba is a self-taught photographer who turned professional in 2012 and who has shown in group and solo exhibitions. Her coming expo at le Coin d’Art lets us see her fascination with the unknown. “As far back as I can remember, I have always let my imagination roam to invent the lives of strangers who have crossed my path.  I imagine their stories, with concern or with admiration.  It was during a trip to Berlin that I took the plunge and took pictures to keep some evidence of those meetings which were in fact, not meetings at all.  Some were in colour and others in black and white – lost in space and time, here are the Unknown.”

Rainer Pickel is a graphic designer by profession and he has worked for museums, advertising agencies, architects and theatres.  At the same time, since 1970, he has devoted himself to his own artistic work: painting, collage and creation from found objects.  He has already shown in our region in the gallery Le CLAP (Paraza) in 2012 and in the Librairie Paroli (Minerve) in 2015.  The works presented in le Coin d’Art are of objects which have undergone a metamorphosis through being assembled together. This is what he says:  These assemblages are the result of collecting objects thrown away in a ditch behind the cemetery of a village in the area.  The objects were sorted according to their different materials and placed in 12 boxes previously holding bottles of wine.  This compilation has produced new Art Brut sculptures which evoke the romance and the fragility of the debris.

 

Vernissage en images

Posted in photographie, sculpture bois

Virginie Evrard et Hervé Baïs

Virginie Evrard a ouvert son atelier à Mailhac dans l’Aude en janvier 2015 avec l’envie de partager sa passion pour le travail du bois. Ses deux techniques de prédilection sont la sculpture et le chantournage, connu aussi sous le nom de dentelle sur bois. La scie à chantourner munie d’une lame très fine se manie comme une machine à coudre, puisque ce n’est pas l’outil qui bouge, mais la pièce de bois que l’on déplace pour suivre le trait de coupe. Elle a été formée pendant un an à cette technique par Laurent C. lors d’une démarche de reconversion : « c’est une technique qui m’a séduite par ses possibilités, la finesse des découpes ».

C’est un sculpteur sur bois rencontré sur le forum des associations à Narbonne, Bruno P. qui l’a initiée au maniement de la gouge et lui a transmis son goût pour le bas relief et la ronde bosse.« Ce que je préfère dans le travail du bois, c’est le fait-main, avoir une idée et la voir prendre forme au fur et à mesure que les copeaux s’envolent un à un, l’odeur du bois, son touché. »

Hervé Baïs a passé 40 ans en Afrique Noire et une quinzaine d’années en Europe, au Maroc et aux Antilles. Il vit depuis 7 ans en France, à Bram dans l’Aude.

“Auteur-Photographe, j’ai toujours souhaité, par la photographie, montrer la beauté de la nature, capter l’émotion qui s’en dégage en jouant sur la lumière, les ombres et les contrastes et sensibiliser à la fragilité du monde qui nous entoure. Souvent à travers des paysages en noir et blanc, aux traitements lourds et contrastés et avec de longs temps d’exposition, j’ai envie de vous faire découvrir un univers onirique, quelquefois un peu mélancolique mais toujours intimiste avec une grande place à l’imaginaire. Il y a des lieux qui vous transportent, des lumières qui vous figent et des ambiances qui vous emplissent d’émotions(…)

(…)Mon regard photographique s’étend vers de nouveaux horizons, très proches du pictorialisme où grâce à la couleur, aux flous et aux textures, j’aime peindre avec la lumière et faire des images plutôt que prendre des photographies”.

***

Virginie Evrard opened her studio in Mailhac in 2015 because she wanted to share her enthusiasm for working with wood. Her two favourite techniques are making sculptures and using a jig saw, also known as creating wooden lace.  She was trained for a year in the latter technique by Laurent C. and it was a wood sculptor, Bruno P who introduced her to handling a gouge.  She says, “What I like about working in wood is using my hands, having an idea and seeing it take shape as the shavings fall one by one with the smell of the wood and its feeling.”

Hervé Baïs spent 40 years in Sub-Saharan Africa and around 15 in Europe, Morocco and the Antilles.  For the last 7 years he has lived in Bram.  He says, “ As an Artist-Photographer, I have always wanted, though my photographs,  to show the beauty of nature, to capture fleeting emotions by playing with light, shadows and contrasts and to make people aware of the fragility of the world which surrounds us. My photographic interests extend to new horizons closely linked to painting in which, thanks to colour, fuzziness and texture I can paint with light and make pictures rather than simply take photographs.”

Posted in dessin, peinture, photographie, sculpture

Expo jeunes artistes

 

La galerie d’art contemporain Le Coin d’Art à Olonzac offre aux jeunes de 7 à 17 ans  du Minervois et d’ailleurs une chance de d’exprimer leurs talents artistiques en présentant leurs  œuvres. Libre cours est laissé à leur imagination et à leur choix du medium. Peinture, dessin, sculpture, poterie, photographie ou toute autre forme de création visuelle est possible. De nombreux artistes en herbe des villages environnants, mais aussi du Royaume Uni, des États-Unis, d’Allemagne et d’autres parties du monde  ont répondu à l’appel.

Les conditions d’exposition sont les mêmes que celles proposées aux artistes chevronnés qui exposent habituellement dans la galerie : les jeunes créateurs fixent eux-mêmes le prix de leurs   œuvres et participent au fonctionnement de l’exposition. Ils sont présents à tour de rôle lors les jours d’ouverture pour rencontrer  les visiteurs et partager leur passion.

Posted in découpages, dessin, expo collective, peinture, photographie, poterie, sculpture

Spécial jeunes artistes !

Appel aux amis du Coin d’Art

Bonjour ­à toutes et à tous !

Nous avons besoin de votre assistance pour trouver de jeunes artistes de  7 à 17 ans.  Nous voulons inviter ces jeunes artistes à présenter leurs œuvres lors d’une exposition collective qui aura lieu du vendredi 7 juin au mardi 18 juin.

Connaissez-vous des enfants qui pourraient être intéressés ?

Les jeunes pourront présenter 3 œuvres maximum dans le medium qui leur plait : peinture, pastel ou dessins (40×30 cm maximum) sculptures pâte à modeler, poteries, photos etc.

La réception des œuvres se fera le weekend du 1er et 2 juin 2019 ­à la galerie.

Le vernissage aura lieu le vendredi 7 juin à 18 heures.  Les frais de participation pour cette occasion sont de 5 euros (pour la collation et la publicité.)

Chaque artiste devra décider du prix de leurs œuvres, sachant que la galerie retiendra 10% du prix.

Merci de nous avertir le plus vite possible afin que nous puissions organiser cet événement unique !

 

Veuillez contacter le Coin d’Art par email (lecoindart@gmail.com) ou par téléphone 04 68 91 44 65 ou 04 68 91 32 25.

 

Christine Landais et Tricia Parker